Papas Arrugadas

La pomme de terre est l’un des ingrédients les plus emblématiques de la cuisine canarienne. Aux Canaries et en Amérique du Sud, la « patata » est connue sous le nom de « papa ». L’arrivée des pommes de terre en Europe a été enregistrée en 1573, mais la première mention de leur présence aux Canaries date de novembre 1567, ce qui signifie que les papas étaient connues dans les îles avant partout ailleurs en Europe.

papas arrugadas
Papas arrugadas con mojo

Découvrez l’authentique essence de la gastronomie canarienne avec les délicieuses papas arrugadas au mojo de La Palma

Bien que les variétés de pommes de terre en Europe aient évolué au fil du temps, aux Canaries, de multiples variétés locales ont été préservées, conservant ainsi les pratiques et traditions de culture des tubercules primitifs qui sont arrivés dans les îles en provenance d’Amérique. Actuellement, la culture de la pomme de terre occupe environ 9 % de la surface totale cultivée aux Canaries.

Dans n’importe quel restaurant canarien, l’un des plats les plus populaires est celui des « papas arrugadas con mojo », une sauce typiquement canarienne qui accompagne les plats de viande, de poisson et bien sûr, les pommes de terre ridées. À La Palma, on peut trouver plus de 10 variétés de pommes de terre, la « papa negra » étant l’une des plus prisées, bien qu’elle soit difficile à trouver dans les restaurants. En général, on utilise une petite pomme de terre appelée « bonita » qui est bouillie dans de l’eau (autrefois on utilisait de l’eau de mer) avec du sel, puis elle est consommée avec sa peau et accompagnée des sauces mojo piquantes, rouge et verte.

En résumé, la pomme de terre est un ingrédient essentiel de la cuisine canarienne, et à La Palma, on peut trouver de multiples variétés locales qui restent fidèles aux pratiques et traditions de culture. Les « papas arrugadas con mojo » sont un plat typique de la région que vous ne pouvez pas manquer si vous visitez les Canaries.

Retour en haut